En relisant ta lettre

De En avant la zizique.

En relisant ta lettre, de Serge Gainsbourg, in L'étonnant Serge Gainsbourg, 1961

Dans cette chanson, le narrateur commente perfidement les fautes dans la lettre que lui envoie son amie :

"En relisant ta lettre, je m'aperçois que l'orthographe et toi ça fait deux..."

La lettre ressemblerait à ça :

"C'est toi que j'aimme par-dessus tout.

Ne me dis point que tu t'en fous

Je t'en supplies fais-moi confiance

je suis l'esclàve des apparences.


c'est ridicule c'était si bien

tout ça m'affecte au plus au point

Si tu rennonss à m'écouter

avec la vi j'en finirais


Pour me gardder tant de rancune

T'as pas de coeur, y'a pas d'ereur

J'en mourirai ne comprends-tu pas ?

ça sera ta faute, ça sera ta faute"

Outils personnels